CHATEAU DU BOULAY

 

A l'entrée du village, venant d'Andryes, se trouve un manoir : le château du Boulay. 

Ce château, construit à une portée de fusil du vieux château fort, était un poste de surveillance comportant un corps de garde et de protection des lieux.

Cet ancien fief de la seigneurie de Druyes appartenait, au temps de François 1er, à Louis Geuble qui en avait hérité de sa mère ; son père, Lancelot, seigneur de Croisy, était un gentilhomme de vieille roche, entiché de sa noblesse, mais loyal et franc. L'histoire qui se déroula à cette époque est dramatiquement théâtrale. Pour la découvrir, cliquer sur ce lien : 

HISTOIRE HORRIFIQUE DU CHATEAU DU BOULAY

Au début du XVIIIème siècle, le château du Boulay est la propriété de la famille De Gentils qui sont aussi seigneurs de Cour Grenouille (emplacement actuel de la mairie) et de Sembreve et qui possèdaient plusieurs domaines.

Il appartient ensuite à Pierre Boulle (bourgeois d'Auxerre) puis est revendu à la famille Damas d'Anlezy qui, en 1792, fuient en Angleterre.

En 1796, vendu comme bien national, il est racheté par Edme Morin, originaire de Druyes, marchand de vin à Paris rue des Bernardins qui épousa, en seconde noce, une demoiselle Pautrat de Sougères.

Le château du Boulay appartient, aujourd'hui, à ses descendants

 le boulay façade devant